Accueil > Espace Presse > Le mouvement populaire se prononce en faveur d’une réforme des retraites plus (...)

Le mouvement populaire se prononce en faveur d’une réforme des retraites plus juste et plus efficace

Communiqué de presse des collectifs « Retraites : générations sacrifiées » suite à la convention du mouvement populaire sur l’avenir de nos retraites.

Mardi 25 mai a eu lieu la convention du Mouvement Populaire pour l’avenir de nos retraites. Durant toute la journée se sont succédés des intervenants économiques, syndicaux, universitaires et politiques. Ces travaux ont insisté sur la nécessité de réformer un système qui ne tient plus compte aujourd’hui des réalités économiques, démographiques et sociétales.

Pour les collectifs « Retraites : générations sacrifiées », loin des idéologues du parti socialiste, les propositions du Mouvement Populaire sont marquées de pragmatisme et de courage :
- Maintien du régime par répartition
- Augmentation de la durée de l’âge légal de départ à la retraite
- Recherche de l’équité entre le secteur privé et le secteur public

Des premières pistes qui méritent d’être poussées plus loin

Le Mouvement Populaire s’est employé à proposer des solutions paramétriques aux problèmes structurels du système des retraites (démographie, augmentation de l’espérance de vie…), sans toucher au principe même du système de retraite par répartition pourtant défaillant (depuis 2005, une retraite sur dix est payée par l’emprunt).

Pour les collectifs « Retraites : générations sacrifiées », ces premières pistes ne sauraient, à elles seules, répondre au problème des retraites des générations futures. Nous appelons donc l’UMP à utiliser les prochaines semaines afin d’engager un débat de fond sans tabou sur ces questions. Il aurait été ainsi utile de discuter davantage de modèles comme celui de la suède qui a réussi à faire du système de retraite un système de retraites mixte alliant à la fois capitalisation et répartition.

Le principe de la capitalisation ne doit pas être exclu du débat, même pour faire plaisir à des syndicats qui n’hésitent pas à menacer aujourd’hui de blocages si de telles solutions étaient envisagées.

Le gouvernement et les partis de droite ne doivent pas céder à ces chantages, c’est ce que demandent les signataires de la pétition des collectifs « Retraites : générations sacrifiées ».

Vous aimerez aussi