Accueil > Actualités > RETRAITES DES DÉPUTÉS - Accoyer et Copé favorables à la réforme - Le (...)

RETRAITES DES DÉPUTÉS - Accoyer et Copé favorables à la réforme - Le Point

In LePoint

Le président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer (UMP) s’est déclaré mardi favorable à la suppression du système de double cotisation qui permet aux députés de toucher une pleine retraite au bout de 22,5 années de mandat.

"Je souhaite que ce soit révisé, supprimé", a-t-il déclaré sur Europe 1 alors que le gouvernement devrait parachever ce mardi son projet de réforme des retraites. Bernard Accoyer a précisé que le bureau de l’Assemblée nationale installera mercredi un groupe de travail pour que l’ensemble du système de retraite des députés soit "mis sur la table" et que des décisions soient applicables "cet automne". Il s’est prononcé pour une limitation du cumul entre une retraite parlementaire et une rémunération publique, dont un traitement ministériel. "À titre personnel, on ne peut pas cumuler au-delà d’un certain niveau les émoluments publics avec la retraite parlementaire", a-t-il indiqué.

Le chef de file des députés UMP Jean-François Copé a pour sa part jugé sur RTL que "ça peut avoir du sens de revenir" sur la double cotisation des parlementaires. "Pour une raison simple, a-t-il dit, c’est qu’elle correspondait à une époque donnée où il y avait un certain nombre de régimes spéciaux. Or, à partir du moment où on va dans l’optique d’harmoniser les régimes, tout le monde doit y contribuer". Il faut que cette double cotisation soit "discutée", a-t-il dit, annonçant également la création d’"un groupe là-dessus très vite pour y réfléchir".

Ce système double la cotisation de base de 7,85 % de l’indemnité des députés pendant 15 ans puis une fois et demie pendant cinq ans. Au final, la retraite moyenne d’un parlementaire est de 2.700 euros net par mois alors que la durée moyenne d’un mandat est de 7 années et demi. Un sénateur peut, lui, espérer toucher en moyenne la confortable somme de 4.442 euros...

Lundi, le ministre du Travail Éric Woerth avait réaffirmé sur Radio Classique qu’il souhaitait une réforme du régime de retraite des parlementaires. "Je crois une chose, c’est qu’il faut réformer le régime de retraite des parlementaires, je l’ai dit au président de l’Assemblée et au président du Sénat, ils en sont évidemment convenus", avait déclaré Éric Woerth.

Source

Vous aimerez aussi