Accueil > Actualités > Réforme des retraites : Sarkozy demande à Woerth de lui proposer des (...)

Réforme des retraites : Sarkozy demande à Woerth de lui proposer des "évolutions" du projet d’ici septembre - nouvelobs.com

In Nouvelobs

PARIS (AP) — A la suite "des remarques et suggestions" formulées par les partenaires sociaux sur le projet de réforme des retraites, Nicolas Sarkozy a demandé vendredi à Eric Woerth de lui soumettre au plus tard avant le débat parlementaire en septembre des propositions sur les "évolutions" qui pourraient être envisagées, notamment sur la pénibilité, "dans le respect de l’équilibre général de la réforme", a fait savoir l’Elysée.

En attendant, le chef de l’Etat a demandé au ministre du Travail et au secrétaire d’Etat à la fonction publique Georges Tron de procéder "à la saisine des différents Conseils chargés d’examiner le projet de loi avant sa présentation en Conseil des ministres le 13 juillet".

Le président de la République a reçu le ministre du Travail à 17h, en présence du Premier ministre François Fillon, du ministre du Budget François Baroin et de Georges Tron, selon un communiqué de l’Elysée.

Eric Woerth "a rendu compte au chef de l’Etat des remarques et suggestions que les partenaires sociaux ont formulés sur le projet de réforme, ainsi que de la teneur des échanges qu’il a eus ces derniers jours", précise l’Elysée.

"Les partenaires sociaux ont en particulier insisté sur la nécessité de mieux prendre en compte la pénibilité ainsi que la situation des personnes qui ont commencé à travailler avant 18 ans, et d’apporter une réponse à la problématique des poly-pensionnés (c’est-à-dire des assurés qui relèvent au titre de leurs droits à retraite de plusieurs régimes de base et, qui compte tenu de la diversité des règles existantes, peuvent aujourd’hui être pénalisés dans le calcul de leurs droits à retraite)", explique le communiqué de la présidence.

Nicolas Sarkozy a demandé à Eric Woerth "de lui proposer, au plus tard avant le début du débat parlementaire en septembre, les évolutions qui pourraient être envisagées sur tout ou partie de ces différentes questions, dans le respect de l’équilibre général de la réforme", fait savoir l’Elysée.

Selon la présidence, Nicolas Sarkozy a "rappelé son attachement à une réforme efficace et juste". "Il considère de son devoir d’apporter les solutions permettant de sauver notre régime de retraite par répartition pour les générations actuelles et les générations futures", rappelle l’Elysée. "Ces solutions doivent être justes et protéger tout particulièrement les travailleurs ayant eu une vie professionnelle plus dure que les autres. C’est dans cet esprit qu’a été préparé le projet du gouvernement".

Source

Vous aimerez aussi