Accueil > Actualités > Retraites : Rosso-Debord (UMP) s’explique - Le Figaro

Retraites : Rosso-Debord (UMP) s’explique - Le Figaro

In Le Figaro

La députée UMP Valérie Rosso-Debord a estimé aujourd’hui "essentiel que les représentants du peuple soient eux-mêmes exemplaires" dans la réforme des retraites, "en revoyant leur régime afin de le caler sur le régime général".

"A l’heure ou l’Assemblée nationale se saisit de la nécessaire réforme qui doit permettre de sauvegarder le régime de retraite par répartition, la question de la retraite des députés doit être regardée avec lucidité et responsabilité", écrit la députée de Meurthe-et-Moselle dans un communiqué.

Il est "essentiel que les représentants du peuple soient eux-mêmes exemplaires en revoyant leur régime afin de le caler sur le régime général" car, juge Mme Rosso-Debord, "les Français ne pourraient pas comprendre que ce privilège perdure".

Le régime de retraite des députés est calé sur celui des fonctionnaires, mais il reste beaucoup plus avantageux. En principe, ils doivent justifier de 40 annuités pour une retraite à taux plein à partir de 60 ans. Dans les faits, ils n’ont besoin que de 22,5 annuités grâce à un système de double cotisation durant 15 ans, puis d’1,5 annuité pendant cinq ans et enfin d’une cotisation simple durant les 2,5 années suivantes.

En pleine réforme des régimes spéciaux, en octobre 2007, l’Assemblée avait légèrement modifié le système. Elle avait supprimé la possibilité offerte à chaque élu de liquider sa retraite à 55 ans et demi. Elle avait également supprimé la possibilité pour un élu de cotiser en parallèle à la caisse des parlementaires et à sa caisse d’origine, régime général ou régime des fonctionnaires, s’il n’avait plus d’activité dans l’un ou l’autre de ces régimes.

Mais, outre qu’elle n’est applicable qu’en 2012, la réforme de 2007 ne touche ni à la double cotisation, ni à l’absence de condition de durée pour obtenir une retraite, un député n’effectuant qu’un mandat (cinq ans) pouvant ainsi prétendre à la retraite des parlementaires.

Le ministre du Travail Eric Woerth a récemment suggéré que les parlementaires fassent eux-aussi "un effort" et, dimanche, le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), a quant à lui promis que les députés allaient continuer de faire des efforts pour "rapprocher" leur régime de retraites, très avantageux, de celui de l’ensemble des Français.

Cet article est repris du site http://news.google.com/news/url?fd=...

Vous aimerez aussi