Accueil > Actualités > Retraites : Eric Woerth consulte les fédérations de fonctionnaires - (...)

Retraites : Eric Woerth consulte les fédérations de fonctionnaires - nouvelobs.com

In nouvelobs.com

PARIS (AP) — Le ministre du Travail Eric Woerth poursuit jeudi les consultations sur la réforme des retraites en recevant quatre fédérations syndicales de fonctionnaires, alors que ces dernières craignent un alignement du régime de la Fonction publique sur celui du privé, moins favorable.

M. Woerth, accompagné du secrétaire d’Etat à la Fonction publique Georges Tron, recevra successivement les fédérations de fonctionnaires UNSA, FSU, CGC et CFDT à partir de 9h15. Les entrevues se poursuivront avec les autres organisations syndicales de la Fonction publique (CGT, FO, Solidaires et CFTC) le 26 avril.

"On espère en savoir plus sur la manière dont le dossier des retraites va être traité dans la Fonction publique au-delà de la méthode et du calendrier qui sont connus", indique à l’Associated Press la secrétaire générale de la Fédération syndicale unitaire (FSU) Bernadette Groison. "D’autant plus", ajoute-t-elle, "qu’il n’est pas secret que la volonté du gouvernement est d’aligner au maximum les régimes".

Le 18 mars, Eric Woerth avait indiqué que "dans cette réforme on accélère la convergence entre les régimes du public et les régimes du privé, tout en tenant compte de la spécificité du fait d’être fonctionnaire".

"Ce n’est pas les mêmes règles et ce ne sera, in fine, toujours pas les mêmes règles", avait-il toutefois nuancé. La principale crainte pour les syndicats de fonctionnaires est de voir le calcul de leur pension se faire sur la base des 25 meilleures années de salaire -comme dans le privé- contre les six derniers mois actuellement.

Ces rencontres auront lieu dans le cadre des consultations lancées entre le gouvernement et les partenaires sociaux le 12 avril, et alors qu’Eric Woerth doit présenter un premier "document d’orientation" le 15 mai concernant le réforme.

D’ici là, les syndicats CGT, CFDT, UNSA, FSU et Solidaires appellent à un "grand 1er Mai" unitaire et interprofessionnel dans le public comme dans le privé, pour la défense des retraites, de l’emploi, des salaires et des conditions de travail.

Pas question d’accepter "un passage en force" sur la réforme des retraites, ont prévenu les cinq syndicats dans un appel commun. "Ni l’agenda, ni les bases de départ de discussion proposées aujourd’hui ne sont susceptibles de répondre aux besoins de consolider les droits et le système de retraites par répartition", estiment-ils, jugeant "inacceptable" les "seuls éléments de la réforme proposée" : allongement de la durée de cotisation et recul de l’âge légal de départ.

Une réunion intersyndicale est prévue le 26 avril à Paris pour faire le point sur les concertations en cours et, déjà, discuter des suites aux manifestations du 1er mai.

Cet article est repris du site http://news.google.com/news/url?fd=...

Vous aimerez aussi