Accueil > Actualités > Retraites - Bayrou craint une "guerre sociale" sans réforme - (...)

Retraites - Bayrou craint une "guerre sociale" sans réforme - Reuters

In Reuters

PARIS, 22 avril (Reuters) - François Bayrou a mis en garde jeudi contre un risque de "guerre sociale" si la réforme des retraites n’était pas menée à bien, le poids financier que devront supporter les actifs devenant rapidement insupportable.

Le président du Mouvement démocrate était le premier responsable politique à être reçu par le ministre du Travail, Eric Woerth, dans le cadre de la concertation sur la réforme que le gouvernement veut présenter en septembre au Parlement.

"Nous pensons que la réforme est indispensable, nécessaire, vitale", a-t-il dit à des journalistes après son entretien.

"On ne peut pas accepter le risque de la guerre sociale entre les plus âgés et les plus jeunes qui se dessine si on ne fait rien", a ajouté François Bayrou, dont le mouvement a subi de lourdes défaites aux élections européennes et régionales.

Il a plaidé pour des "décisions d’urgence" pour augmenter le nombre d’actifs face au déficit croissant des retraites.

Si aucune réforme n’est menée, le Conseil d’orientation des retraites estime que le déficit des différents régimes passera d’environ 30 milliards d’euros cette année à environ 40 en 2015 et jusqu’à 114 milliards par an en 2050.

"Il faudra toucher à cette question nombre d’actifs-nombre de retraités", a dit François Bayrou. "Après, la question de savoir si on touche à l’âge légal ou simplement à la durée des cotisations, c’est une question que nous avons laissée ouverte."

La réforme devra aussi nécessairement permettre de dégager des ressources nouvelles, a ajouté François Bayrou, et "il n’est pas imaginable" qu’elles ne soient pas trouvées sur des revenus qui participent peu, en particulier les revenus financiers.

Cet article est repris du site http://news.google.com/news/url?fd=...

Vous aimerez aussi