Accueil > Actualités > Réforme des retraites : la semaine prochaine s’annonce cruciale - La (...)

Réforme des retraites : la semaine prochaine s’annonce cruciale - La Tribune.fr

In La Tribune.fr

Hier, jeudi, une source proche de l’Elysée, révélant que la présidence envisageait "un prélèvement spécifique sur une catégorie de population" pour financer les retraites, ajoutait que les grandes lignes de la réforme seront annoncées fin mai, début juin. Lundi débutent les réunions entre gouvernement, organisations syndicales et patronales sur la future réforme des retraites. Le 14 avril, le Conseil d’orientation des retraites rendra son dernier rapport sur les perspectives à long terme du système français. La contestation syndicale se met également en marche, avec un appel de FO à une journée de grève interprofessionnelle.

Nicolas Sarkozy avait fait la promesse, en mars dernier, d’adopter la réforme des retraites "dans les six mois". Mais le calendrier de la future réforme s’accélère encore. Hier, jeudi, une source proche de l’Elysée, révélant que la présidence envisageait "un prélèvement spécifique sur une catégorie de population" pour financer les retraites, ajoutait que les grandes lignes de la réforme seront annoncées fin mai, début juin.

Dès ce lundi, le 12 avril, débuternt les rencontres entre gouvernement et partenaires sociaux. Organisées au ministère du Travail, elles "aborderont les objectifs" et "la méthode de concertation" du "rendez-vous 2010" sur les retraites, a indiqué Eric Woerth, nouveau ministre du Travail, qui doit mener à bien ce chantier.

Puis, mercredi 14 avril, le COR (Conseil d’orientation des retraites) rendra son dernier rapport sur "l’actualisation des perspectives à long terme" du système français de retraite.

La fonction publique également concernée

Par ailleurs, les députés ont adopté ce jeudi les dispositions que le gouvernement a récemment ajoutées sur le dialogue social dans la fonction publique, qui incluent une disposition sur le régime de retraite des 300.000 personnels infirmiers et paramédicaux de l’hôpital public.

Cette réforme prévoit qu’infirmiers et paramédicaux devront individuellement choisir, à partir de juin, soit une meilleure rémunération - environ 2.000 euros nets en plus par an - assortie d’un départ à la retraite à partir de 60 ans, soit le maintien de leur droit à la retraite à partir de 55 ans, mais avec une revalorisation bien moindre. Les socialistes ont tenté de toutes leur force d’obtenir le retrait du dispositif, dénonçant "le troc", "le chantage" et "un passage en force qui augure mal des promesses de dialogue du gouvernement" sur la question des retraite .

Cette modification du régime des infirmiers a la particularité de s’inscrire non pas dans le cadre de la réforme des retraites, mais dans celui de la reconnaissance du diplôme d’infirmier au niveau licence, qui vaut aux professionnels de pouvroir passer de la catégorie B à la catégorie A de la fontion publique.

Cependant le régime des retraites des fonctionnaires sera bel et bien concerné par la réforme 2010. Dans un communiqué du 26 mars, Eric Woerth a rappelé "la nécessité d’une concertation approfondie" sur les problématiques liées à la réforme. "Les modalités de cette concertation seront annoncées prochainement", a également annoncé le ministre.

Cet article est repris du site http://news.google.com/news/url?fd=...

Vous aimerez aussi