Accueil > Actualités > Les réactions aux défilés du 1er mai - nouvelobs.com

Les réactions aux défilés du 1er mai - nouvelobs.com

In nouvelobs.com

Voici un condensé des réactions exprimées en marge des manifestations du 1er mai :

- Harlem Désir (Numéro 2 du PS), déclare que le gouvernement "aurait tort d’ignorer la protestation sociale" exprimée, notamment sur la réforme des retraites, en marge de la manifestation parisienne à laquelle le PS participe. "Le PS manifeste pour l’emploi, pour les salaires, pour les retraites. Il y a une mobilisation dans toute la France, avec presque 300 cortèges, et une protestation sociale vis-à-vis du gouvernement, qui aurait tort de l’ignorer".

- Bertrand Delanoë (PS) juge, pour sa part, "naturel" que le PS participe au défilé "lorsque les syndicats arrivent à se rassembler presque complètement alors que la situation est particulièrement douloureuse et que la souffrance sociale n’a jamais été aussi grande".

- Annick Coupé (Solidaires) estime qu’"on est dans une journée de mobilisation visiblement pas aussi importante qu’espérée par rapport aux enjeux" qui "peut s’expliquer parce qu’on est en fin de vacances scolaires pour certains mais aussi parce que les gens sont en attente sur le dossier des retraites. Le 1er Mai est une espèce de rituel qui est en fait aujourd’hui en solidarité internationale avec ce qui se passe en Grèce".

- Bernadette Groison (FSU) affirme que "les salariés et les fonctionnaires sont très inquiets pour l’avenir, mais ils savent que c’est le moment de peser sur le gouvernement" (...) "On aurait tort de penser que si les mobilisations sont moins fortes que l’an dernier, cela vaudrait acquiescement de la politique gouvernementale".

- Alain Olive (Unsa) déclare qu’ "Aujourd’hui, c’est un round d’observation, la mobilisation en province n’est pas un raz-de-marée" mais "elle est correcte". "La confrontation (avec le gouvernement sur les retraites) va s’engager quand les mesures seront connues. La sortie du document gouvernemental sera déterminante. Aujourd’hui, on tape un peu dans le vide mais les gens sont l’arme au pied surtout que pour la première fois, la réforme va concerner tout le monde".

- Jean-Baptiste Prévost (Unef) estime qu’"on est là en solidarité avec les salariés et pour nos propres revendications" car "on est dans une période de crise". Les jeunes sont en première ligne. Depuis un an, on demande des mesures protectrices. Il y a 300.000 jeunes actifs, diplômés, au chômage, sans minima sociaux, sans RSA, sans indemnisation chômage. Les étudiants d’aujourd’hui sont les salariés de demain et les retraités d’après-demain. Ils demandent à être entendus dans le débat sur la réforme des retraites. On n’accepte pas de travailler plus longtemps pour toucher une retraite moindre. Pour le calcul des annuités, il faut prendre en compte les années d’études et d’inactivité forcée".

- Marie-George Buffet (numéro un du Parti communiste) affirme qu’ "On est au début d’une grande mobilisation pour préserver notre système par répartition, à 60 ans, à taux plein. On ne nous fera pas taire sur les propositions alternatives, on ne nous fera pas avaler qu’il n’y a pas d’autres solutions que l’augmentation de la durée des cotisations et l’augmentation de l’âge légal du départ en retraite".

- Jean-Luc Mélenchon (président du Parti de gauche et allié du PCF dans le Front de gauche) , affirme "nous sommes là pour marquer une solidarité et une affection pour les syndicats au moment où ils vont devoir commencer la grande bataille des retraites".

- Sandra Demarcq (membre de la direction du NPA) lance que "c’est une première étape à la mobilisation contre les retraites. Il y en aura d’autres". "On espère que fin mai il y aura une autre journée de mobilisation".

- Nathalie Arthaud (porte-parole de Lutte ouvrière) souligne qu’"il faut créer un rapport de force", "montrer au gouvernement qu’on ne se laissera pas faire". "La mobilisation est indispensable" alors que le gouvernement "ne veut pas prendre l’argent dans les caisses du grand patronat" pour financer les retraites.

(Nouvelobs.com avec AFP)

Cet article est repris du site http://news.google.com/news/url?fd=...

Vous aimerez aussi