Accueil > Actualités > Réforme de la retraite : les régimes spéciaux provisoirement épargnés - France (...)

Réforme de la retraite : les régimes spéciaux provisoirement épargnés - France Info

In FranceInfo

Les salariés d’EDF, de GDF, de la RATP ou encore de la SNCF ne subiront pas le report de l’âge du départ à la retraite. En tout cas, pas tout de suite. C’est ce qu’annonce le ministre du Travail Eric Woerth, qui veut "respecter les engagements pris en 2007" à propos des régimes spéciaux.

Les syndicats de la SNCF ne cachaient pas leur inquiétude : avec la réforme des retraites en préparation, "le régime spécial des cheminots ne sera pas épargné", estimait la CGT. "Le flou entretenu par les décideurs" sur le sort des régimes spéciaux "est inquiétant", selon l’Unsa-cheminots.

Quatre syndicats avaient donc appelé les salariés de la SNCF à la grève demain. Mais à la veille du mouvement, le gouvernement tient à les rassurer : la réforme des retraites ne concernera pas les salariés des régimes spéciaux.

Ils conserveront la possibilité de partir à 60 ans, comme le prévoyait la réforme de 2007, qui avait porté la durée de cotisation pour une retraite à taux plein de 37,5 années à 40 ans d’ici 2012.
Le texte repousse à 2018 toute nouvelle remise à plat du système des retraites des régimes spéciaux.

"Nous respecterons à la lettre les engagements qui ont été pris en 2007. La peinture est à peine fraîche, les régimes spéciaux ont été réformés et considérablement réformés" a annoncé Eric Woerth ce matin sur LCI.

Le ministre du Travail s’est montré plus évasif sur un éventuel alignement des règles régissant le secteur public, où le montant de la pension est calculé sur les six derniers mois, et le privé, où il dépend des 25 meilleures années.

"Il est logique qu’il n’y ait pas tout à fait le même système, parce que c’est pas le même métier, c’est pas la même chose. Quand on arrive pas à expliquer les différences, c’est là-dessus qu’on doit faire bouger les choses" a-t-il expliqué.

Source

Vous aimerez aussi